La vallée de Soulcem en hiver

Oyé oyé !

Sortez vos raquettes et habillez vous car nous partons faire une longue et sauvage randonnée dans un coin que j’affectionne particulièrement en hiver, la haute vallée de Soulcem dans le Vicdessos en Ariège. Un endroit particulièrement calme (je n’aurais croisé personne de la journée en cette fin janvier) et des paysages à couper le souffle (à moins que ce soit à cause de l’exercice physique 😁)

Le départ s’effectue depuis le petit parking (5 places en se garant bien) juste avant le panneau « route non déneigée » environ 500m avant le parking du pla des isards, où il y a une aire de pique-nique agréable en été, mais complètement bloqué par la neige en hiver.

Au delà du panneau, la route est impraticable. Il faut impérativement se garer sur la gauche :

Il y a la place pour 4 ou 5 véhicules bien garés :

À partir d’ici, la première étape de cette rando va être de rejoindre le barrage de Soulcem. Un immense lac artificiel entouré de hauts sommets. Magnifique en cette saison ! 

Pour ce faire, rien de plus simple. Il suffit de suivre la route goudronnée (enneigée en hiver) qui monte jusqu’au barrage. Comptez environ 1h20 de marche et 400m de dénivelé pour parvenir au lac de Soulcem depuis le parking du départ.

Le pla des isards (1200m). 500m après le panneau route non déneigée qui est notre point de départ :

Une fois au barrage, c’est la récompense ! Pour les moins en forme ou lorsque les conditions météo ne sont pas bonnes, le barrage constitue déjà un superbe but de rando.

En arrivant au barrage, la vue est déjà sublime :

Lac de Soulcem (1600m). Magnifique beauté glacée :

Édifié entre 1980 et 1983 par EDF,  le barrage de Soulcem est un barrage en remblai, constitué de terre et enrochements, et recouvert d’un masque amont en béton bitumineux assurant l’étanchéité côté amont. Les fondations sont réalisées en gneiss, éboulis, et alluvions. 

La construction de ce barrage a noyé un vaste plateau voué au pastoralisme et a ainsi précipité l’abandon de l’élevage, bouleversant l’activité de la vallée.

Le barrage en chiffres :

Superficie : 91 ha

Altitude : 1570m

Profondeur maximale : 66m

Volume : 29 millions de mètres cubes

Hauteur sur fondations : 78m

Longueur de l’ouvrage : 275m

Il est temps de continuer d’avancer si vous arrivez à arracher votre regard de ce merveilleux paysage 😉 et de poursuivre sur la route qui contourne le lac par la gauche (rive droite donc) jusqu’au parking d’été qui se situe à l’aire d’accueil de Soulcem et ses Orris à 1650m d’altitude. Là encore, aucune difficulté. La route est bien visible, même sous la neige. Comptez 35 à 45 minutes pour parcourir les 2,5 km jusqu’aux Orris du Carla.

Non loin du parking d’été. Après avoir suivi la route qui longe le lac de Soulcem. On aperçoit le barrage au fond :

Vous finissez par arriver au terminus de la route, au lieu dit des Orris du Carla, qui est une grande aire d’accueil très fréquentée en été car étant le départ de bon nombre de magnifiques randonnées dans le secteur. En cette fin janvier 2018 par contre, j’étais absolument tout seul là haut. Et il n’y avait aucune trace dans la neige, ce qui signifie que j’étais le premier humain à y être monté depuis quelques temps. C’est l’avantage de cette saison. Il est facile de trouver le calme et la solitude, afin de profiter à fond de la nature et se mettre en état de contemplation…

L’aire d’accueil de Soulcem :

Les Orris du Carla :

Panneau explicatif :

Les Orris sont les ancêtres des cabanes de berger. Ils leur servaient d’abris pendant la période d’estive. C’est un patrimoine précieux qui témoigne d’une époque révolue pendant laquelle les bergers vivaient au plus proche de la nature.
De là, nous poursuivons notre chemin en empruntant la large piste enneigée en direction de la cascade de Labinas puis de la haute vallée de Soulcem. Là encore, l’itinéraire est évident. C’est une autoroute été comme hiver (la différence étant la fréquentation 😁)

On s’élève peu à peu le long de la piste jusqu’à atteindre un virage où vous apercevrez un pont en bois. Vous pouvez l’emprunter si vous le souhaitez. Il vous fera monter sur la droite de la cascade. Par contre, le terrain est accidenté et avec la neige celà peut se révéler assez scabreux (j’ai plusieurs fois failli me tordre les chevilles en tombant dans des trous entre les rochers que je n’avais pas vu à cause de la neige). Sinon vous pouvez simplement continuer sur la piste qui fait quelques virages avant de parvenir également en haut de la cascade, mais côté gauche.

La large piste enneigée qui monte jusqu’a la cascade de Labinas et la haute vallée de Soulcem. Au fond, l’un des plus hauts sommets du secteur, le pic de Médecourbe (2914m) :

La cascade de Labinas (1800m) presque complètement gelée. Vue depuis la rive gauche après avoir emprunté le petit pont :

Quelques mètres au dessus de la Cascade, on débouche sur l’une des merveilles du Vicdessos. La haute vallée de Soulcem. Magnifique quelque soit la saison, il faut avouer qu’en hiver elle prend une toute autre dimension. Le silence uniquement rompu par le doux bruit du ruisseau qui coule au milieu de la neige d’un blanc éclatant, le soleil et les hauts sommets étincelants, on ne peut que rester béat d’admiration devant tant de beauté ! Un vrai sanctuaire dans lequel le moindre chuchotement fait figure de sacrilège. Je suis resté 3h là haut à contempler et à méditer…

Au dessus de la cascade de Labinas se dévoile la haute vallée de Soulcem à plus de 1800m d’altitude :

La vue derrière moi depuis le haut de la cascade vers l’aire d’accueil de Soulcem (invisible ici) :

La haute vallée de Soulcem :

En été, beaucoup de grands sommets sont accessibles depuis cette vallée. Bien évidemment, c’est plus compliqué en hiver… pour ceux qui le souhaitent, il est possible de continuer la rando jusqu’au fond de la vallée en continuant de suivre la piste sur la gauche (rive droite du ruisseau de Soulcem). Dans ce cas, comptez bien 2h supplémentaires de marche car cette vallée est assez longue. À fortiori avec la neige. 

Dans tous les cas, le retour s’effectuera sans difficultés par le même chemin, après avoir bien profité de cette nature sauvage et paisible. Soulcem en hiver est un diamant qui brille de mille feux. Vraiment un but de randonnée dont on ne se lasse pas ! 

Pour ma part je ne suis redescendu que lorsque j’y ai été contraint par la tombée de la nuit et le froid mordant. Sans quoi je ne sais pas si j’aurai eu la force de m’arracher à cet état de grâce et à ce paysage féerique…

Le soleil est passé derrière les montagnes et la température chute brutalement. Il est temps de descendre de ce paradis glacé :

Le pic de la Madelon (2120m) se dresse fièrement au dessus de Soulcem :

Dernier rayons du soleil. Le lac est déjà à l’ombre depuis longtemps :

Il commence à faire vraiment très froid. Mais qu’est-ce que c’est beau !

La nuit tombe. Il reste la route à redescendre jusqu’au parking du pla des isards puis jusqu’au véhicule. Il m’aura fallu 2h30 pour la descente depuis la haute vallée de Soulcem :

Voilà ! Ici s’achève cette randonnée hivernale de toute beauté. C’est une balade en raquettes facile d’accès pour à peu près tout le monde, et les paysages méritent amplement les modestes efforts qu’il faut fournir pour parvenir là haut. Un de mes coins favoris en hiver !

J’espère que cet article vous aura donné envie et n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires. Vous y êtes déjà allé ? Est-ce le genre d’endroit que vous aimez ? 

Allez sur ce je vous dit à une prochaine pour d’autres aventures montagnardes 😉

Localisation : Pyrénées Ariégeoises/Vicdessos/Soulcem

Accès : depuis Tarascon, prendre la direction de Vicdessos, Auzat, passer le village de Marc et continuer direction Soulcem. Se garer après la dernière grange, juste avant le panneau « route non déneigée ».

Altitude mini : 1100m

Altitude maxi : 1800m

Dénivelé positif : 700m

Difficulté : aucune. Itinéraire se déroulant d’abord sur une large route enneigée jusqu’àu parking d’été de Soulcem puis une piste tout aussi large et enneigée jusqu’à la haute vallée.

Distance : environ 14km A/R

Durée : 5h A/R

Intérêt : des paysages somptueux dès l’arrivée au barrage de Soulcem, qui peut d’ailleurs constituer un but de randonnée en lui même.

Équipement : classique pour une rando raquettes hivernale.

Époque souhaitable : Décembre à Mars avec un enneigement suffisant pour les raquettes.  (Randonnée effectuée le 30/01/2018)

Cartes IGN : IGN – 2148OT – Vicdessos – Pics d’Estats et Montcalm

Type d’itinéraire : aller-retour


Une réflexion sur “La vallée de Soulcem en hiver

  1. Superbe. Mille MERCI pour ce partage. Moi aussi j’adore cet endroit . Que de souvenirs. Bien amicalement. Marie-Aleth

    Le 1 févr. 2018 11:23 AM, « Les randos d’Axel » a écrit :

    > Axel posted: « Oyé oyé ! Sortez vos raquettes et habillez vous car nous > partons faire une longue et sauvage randonnée dans un coin que > j’affectionne particulièrement en hiver, la haute vallée de Soulcem dans le > Vicdessos en Ariège. Un endroit particulièrement calme (je » >

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s